Fête de l’Assomption 15 août 2020

Fête de l’Assomption 15 août 2020

« Un monde nouveau se prépare… “

« En Marie nous contemplons une parfaite réponse à l’appel de Dieu….
Son Assomption nous donne la certitude qu’un monde nouveau se prépare … »

Quinze août 2020 ! Cette Fête de l’Assomption nous rassemble une fois encore et de façon bien particulière. Toutes nos communautés se trouvent dans des pays, régions où le confinement est encore d’actualité, plus ou moins fort cependant. Pendant cette période nous avons senti les liens qui nous unissaient les unes aux autres par la prière d’abord, mais aussi par différents moyens de communication selon les pays. Nous rejoignons tout particulièrement celles qui ont été atteintes ou le sont encore par le covid 19 et pensons aussi à nos soeurs qui nous ont quittées.

Mais un « après » se dessine avec la question :

Quel monde nouveau préparons-nous ?

Quelques paroles de l’UISG et USG(1) nous ouvrent à la réflexion :

« Quand la situation autour de nous trouble notre paix et notre sérénité, et que nous n’avons pas face à celle-ci de recettes toutes faites, nous avons besoin du discernement. Nos programmes ont été bouleversés ainsi que nos moments de rencontre et nos rythmes ordinaires de vie et de travail. Dans tout cela nous avons cependant entendu la voix du Seigneur qui disait : « courage ! Je vous envoie encore parcourir les rues de ce monde que j’aime. »

Aujourd’hui Jésus vient à notre rencontre et chemine avec nous, même quand nous n’arrivons pas à Le reconnaître. Le Crucifié-Ressuscité exerce son ministère de consolation et prend soin de ses frères et soeurs.

À plusieurs reprises, le Pape François nous a sollicités, au coeur de ces semaines, à cheminer ensemble parce que, comme il le répète, ce n’est qu’ensemble que nous pouvons faire face aux difficultés de cette situation, et profiter de ce moment historique pour donner un sens nouveau à ce tournant que prend le chemin de l’humanité….

Comme dans le récit de la Genèse : au commencement était le chaos, mais l’esprit en planant sur les eaux a fait naître un monde nouveau. Ces temps nous ramènent aux origines, parce que l’Esprit qui est en nous, comme dans de nombreux frères et soeurs de l’humanité, suscite un grand désir de renouveau, de reprise, de renaissance. » (2)

De nombreuses questions naissent : notre monde et notre vie religieuse sont questionnés. Comment transformer ces moments sombres en une opportunité « lumineuse » pour notre mission, pour actualiser notre charisme et nos manières de répondre aujourd’hui ?

Reconnaissons-nous déjà dans ces quelques mois vécus des attitudes nouvelles à développer ?

Durant ce temps nous avons perçu en nous et autour de nous un désir à vivre autrement. Tout est appelé à changer et donne espoir pour que ce monde se transforme. Des hommes, des femmes en de nombreux domaines ont redécouvert l’importance de mettre les personnes au coeur des réalités et ont refusé que l’argent, la technique à outrance, l’économie soient les seuls moteurs de la vie. Des responsables de différentes Églises ont uni leurs voix pour appeler à la solidarité, à prendre soin des démunis et des souffrants de cette terre

Un monde nouveau peut-il naître aujourd’hui ?

« Suite à la pandémie, des formes anciennes et nouvelles de pauvreté se répandent et des maladies sociales naissent qui rendent difficile la renaissance. Beaucoup de personnes restent exclues non seulement d’Internet, mais aussi de la considération sociale avec d’énormes pertes et des milliers de victimes d’exploitation, de marginalisation. Nous nous posons la question :

Comment leur témoigner la présence vivante d’un Dieu qui s’émeut et se penche sur eux pour prendre soin d’eux ? »(3)

« Prendre soin ». Expression qui parcourt beaucoup de nos textes. Notre option de vie religieuse et notre charisme selon l’intuition du Père Pernet nous interpellent plus que jamais pour être ces personnes qui s’engagent à « prendre soin » :
« La Petite Soeur doit avoir en elle, pour son malade une tendresse inexprimable parce qu’elle se propose la gloire de Dieu en même temps qu’une oeuvre de miséricorde… Peu de paroles, beaucoup d’actes. Les sermons fatiguent, les délicatesses et les attentions d’une charité discrète attirent et gagnent les coeurs. E.Pernet– 2/9/1891

Nous avons expérimenté bien souvent en communauté ces moments faits de temps forts vécus ensemble et ces moments de tension, de chemin à faire pour se ré-accueillir, à l’exemple des familles devant supporter la tension de l’enfermement. Nous avons expérimenté plus fortement l‘importance de la communication humaine face à l’isolement dans les maisons de retraite, et pour beaucoup de personnes de notre voisinage. Nous avons aussi été témoins de la solidarité de nombreux jeunes venant secourir telle ou telle personne âgée, apportant leur collaboration aux différentes associations caritatives. Nous avons mesuré l’importance de l’écoute mutuelle, d’une communication profonde qui nous fait grandir mutuellement. Oui, un monde nouveau veut naître.

Écouter au plus près comme au plus large de notre monde, et prendre soin sont des attitudes existentielles qui peuvent mener à une nouvelle culture moyennant un dialogue réel avec ceux et celles qui partagent notre mission pour discerner nos choix apostoliques et contribuer ainsi à la naissance d’un monde réconcilié.

Efforçons-nous de prendre soin des laissés-pour-compte, laissons aussi les autres prendre soin de nous comme « IL PREND SOIN DE NOUS, LE DIEU DE NOTRE SALUT »

.Marie a cru en son Dieu. Elle a su « prendre soin » de son Fils avec tendresse et confiance. Par sa présence et son écoute auprès des premiers disciples elle a pris soin des humbles commencements de l’Église. Son Assomption nous encourage à prendre soin nous aussi les uns(es) des autres là où nous sommes pour accueillir et faire naître ce monde nouveau.


Bonne Fête de l’Assomption !

Le Conseil Général

(1), (2), (3) : Extraits de Lettre de l’UISG /Union internationale des Supérieures Générales et USG/ Union des Supérieurs Généraux Juillet 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *