« L’Evangile joue contre joue » Vie du Père Pernet par Paola Bergamini et préfacée par le pape François

Paola Bergamini, l’auteure, vit et travaille à Milan, elle est journaliste et rédactrice en chef de la revue "Tracce". Elle a écrit plusieurs livres religieux. L’intérêt de Paola Bergamini pour le Père Etienne Pernet, Fondateur des Petites Sœurs de l’Assomption, est né de sa rencontre avec les Petites Sœurs qui lui ont dit : "Viens et tu verras ce que nous vivons".

Dans la préface de ce livre écrite par le pape François lui-même, celui-ci partage quelques-uns de ses souvenirs personnels avec les Petites Sœurs : « j’étais né depuis moins d’un jour quand Antonia, une jeune novice des Petites Sœurs de l’Assomption fondées par le père Etienne Pernet, est venue chez nous, dans le quartier Flores de Buenos Aires, et m’a tenu dans les bras. Je suis resté en contact avec cette sœur tout au long de sa vie, jusqu’à ce qu’elle rejoigne le Ciel il y a quelques années. J’ai de nombreux souvenirs liés à ces religieuses qui, comme des anges silencieux, entrent chez ceux qui sont dans le besoin, travaillent avec patience, s’occupent de la famille, les aident, puis silencieusement regagnent leur couvent. Elles suivent leur règle, prient, puis sortent rejoindre les habitations des personnes en difficulté ».
 
Le livre commence avec le jeune Etienne Pernet dans son village, Vellexon, se posant à neufs ans la question du sacerdoce ; puis on le suit tout au long de sa vie, dans la recherche de sa place dans la Congrégation des Augustins de l’Assomption et dans le monde en pleine mutation. Il apparaît clairement que, au-delà des apparences du rejet de Dieu par le monde ouvrier des quartiers déshérités de Paris, le Père Pernet a l’intuition d’un besoin de Dieu qui se manifeste avec amour et tendresse dans les gestes de la vie quotidienne. 
 
Par leur travail caché et silencieux, ce sont des femmes qui, sans trop de discours, entrent dans les taudis des ouvriers et y portent le réconfort par le travail ménager et le soin des malades, suivant l’inspiration de leur Fondateur Etienne Pernet. Les ouvriers, épuisés par le travail inhumain des usines et par la misère, découvrent dans le service humble et patient des "Pernettes", un nouveau christianisme, une foi que la dureté de la vie leur avait fait oublier.
 
Le père Pernet est au centre du récit, se laissant toujours questionner par Antoinette Fage, la "Mère" des Petites Sœurs et par les Sœurs elles-mêmes, qui cherchent comment élargir leur mission dans les familles et rendre présents Dieu et l’Église dans la société. 
 
Etienne Pernet interagit aussi avec des chrétiens qui, par d’autres moyens, montrent aussi le visage amoureux de l’Église. Nous le voyons toujours à l’affût des situations qui peuvent ouvrir des chemins d’évangélisation pour les Petites Sœurs. Il éclaire la conscience des personnes influentes dans la société par leur rang social et leur richesse : ce n’est pas l’aumône que les pauvres attendent, mais la justice et le partage.
 
Comme le pape François le dit aussi dans sa préface, « aujourd’hui encore, nous vivons à une époque où l’évangélisation passe par le témoignage de la proximité et de la charité ; l’évangélisation nous conduit aussi à apposer notre joue contre la joue de celui qui souffre, corporellement et spirituellement […] Grâce à ce livre, agréable à lire et dense en récits de vie, nous pouvons connaître l’œuvre du père Etienne Pernet, déclaré vénérable par mon prédécesseur Jean Paul II en 1983. C’est une histoire faite de visages, de dévouement, de gestes de charité, de gratuité pure. Une histoire qui n’a pas perdu de sa fraîcheur et de son actualité ».
 
 
Et le Pape de continuer : « Comme nous l’enseigne Marie, notre Mère : l’unique force capable de conquérir le cœur des hommes est la tendresse de Dieu. Ce qui charme et attire, ce qui ouvre les chaînes et nous en libère, ce n’est pas la force des instruments ni la dureté de la loi, mais la faiblesse toute-puissante de l’amour divin : la force irrésistible de sa douceur et la promesse irréversible de sa miséricorde. Cette douceur et cette miséricorde dont le père Pernet a témoigné durant toute sa vie et que les Petites sœurs, dans tant de pays du monde, continuent d’irradier ».
 
 
Cette biographie d’Etienne Pernet, prêtre des pauvres, met en relief sa simplicité ; il s’est fait proche du monde ouvrier non par des idées mais par des gestes tout simples de tendresse et de miséricorde. Aujourd’hui encore les Petites Sœurs vivent cette proximité avec les personnes les plus fragiles dans les quartiers populaires, sur tous les continents. 
 
 
 
_______________
Il Vangelo guancia a guancia, vita di padre Pernet de Paola Bergamini, prefazione di papa Francesco
Aux éditions Piemme
Sortie en librairie (en italien) le 6 mars 2018 et en vente en ligne
 
 
 
La presse en parle :
 
lacroix
zenit.org
vaticannews
 
lastampa (en italien)
 

 

12/03/2018
Enregistrer au format PDF Imprimer l'article envoyer l'article par mail envoyer par mail
> Tous les articles remonter Remonter